Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les états d'âme de MZ

Media storm

13 Septembre 2022 , Rédigé par Maurice Zylberberg

L'hommage planétaire grandiloquent rendu à la reine d'Angleterre, y compris dans les gazettes les plus inattendues, m'a un peu agacé.

Certes, Elizabeth a fait son devoir de souveraine, mais n'était-elle pas formatée pour ça et ne disposait-elle pas de tous les moyens pour faire le job ?

D'ailleurs, qu'a-t-elle fait au juste durant ses 70 ans de "règne" mis à part lire avec application, sinon conviction, les déclarations de "son" gouvernement en ayant parfois l'audace, sans le moindre risque, d'arborer un extravagant chapeau aux couleurs de sa royale pensée ?

Cette tempête médiatique, au regard du maigre hommage rendu quelques jours auparavant à Mikhaïl Gorbatchev qui avait mis fin à la guerre froide, abattu le rideau de fer et tenté de diriger l'URSS vers la démocratie, était franchement disproportionnée, isn't it ?

Pompon sur la couronne, notre première chambellane a même cru bon d'appeler les édiles municipaux à mettre les drapeaux en berne. Thank God, nombre d'entre-eux ont refusé.

Que nous dit cette fascination pour les têtes couronnées ?

Je crois qu'il s'agit tout simplement d'un remède soporifique pour faire oublier les maux de la période, mais la dure réalité de nos démocraties vacillantes mérite mieux qu'agiter des colifichets en incitant le bon peuple à croire aux contes de fées.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Merci pour ton article. Analyse très juste. Rien à ajouter.
Répondre
W
Merci Maurice pour ton analyse « royale »… comme d’habitude !
Répondre
G
Et en plus, c'est un véritable jackpot ! Les revenus des terres sont énormes. Et pour cette famille, pas d'impôts sur la succession !
Répondre
C
Moi cela m a beaucoup agacée a une époque où une part de ce même monde mort de faim au point de risquer leur vies pour fuir ces endroits qui ne sont plus viables. Ou les problèmes de la planète sont tellement criants qu il nous font craindre l avenir pour nos enfants et petits enfants. Cet hommage est déplacé. Mais tu as raison Maurice laissons les s endormir avec de beaux conte comme la grenouille que l on ébouillante tout doucement sans qu elle s en aperçoive mais gare au réveil
Répondre
J
La royauté serait donc aussi l'opium du peuple? Décidément, il a beaucoup d'addiction a soigner, le pauvre.
Répondre
R
Merci pour votre analyse ; je suis parfaitement d’accord avec vos propos. <br /> Cordialement
Répondre